Lectures

Ce livre douloureux

Regarder les stories Instagram de Lemon June m’a donné envie de découvrir cette œuvre. Elle parlait avec émotion de La Religieuse de Diderot, et j’ai bien compris son émotion.

« Il est incroyable, qu’une seule et même personne, puisse subir autant de sévices au cours d’une vie »

« Parce qu’elle est une enfant illégitime, Suzanne Simonin est enfermée par ses parents chez les religieuses de Longchamp où on la force à prononcer ses voeux. Pieuse et innocente, elle tombe sous la coupe d’une nonne illuminée déjà perdue de mysticisme avant de devenir la proie d’une mère… »

En feuilletant le livre, j’ai cru à un roman épistolaire. Finalement, il existe quelques lettres, mais c’est plutôt un témoignage des multiples souffrances subit par la narratrice. Il est incroyable, qu’une seule et même personne, puisse subir autant de sévices au cours d’une vie. Et cela alors qu’il se situe en grande partie dans un couvent. Dans mes représentations, un couvent n’est pas un lieu de violence qu’elle soit visible ou invisible. J’ai été touchée par la description des différentes tortures exercée, pour autant, je n’ai pas eu ce petit pincement au cœur. Je n’ai pas non plus versée de larmes. J’ai eu l’impression que l‘accumulation des malheurs de cette jeune femme a fini par me faire un peu sortir du récit.
J’avais peur de l’écriture, n’ayant jamais lu d’œuvre de Diderot. Pourtant je l’ai trouvé facile à lire. De plus l’édition Flammarion met juste ce qu’il faut de notes, sans surcharger l’histoire. Elle met en relief quelques incohérences, qui prête a sourire, mais questionne aussi sur les intentions de l’auteur.

J’ai beaucoup aimé cette lecture, je ne me serais jamais tournée spontanément vers cette lecture, et pourtant quelle belle découverte !

Auteur : Diderot
Éditeur : Flammarion
Parution : 2009
Pages : 289 pages

Est-ce que les stories de Lemon June vous ont aussi donné envie de vous plonger dans ce livre?

FoxLynn

Lectures

Ce livre d’intérêt croissant


C’est en voyant les couvertures des livres Magic Mirror Editions  que je me suis intéressée à leur ouvrages. Lorsqu’ils ont proposé de découvrir l’un de leur dernier titre en Service Presse, je me suis précipitée sans trop savoir ce que j’allais lire. Je lis très peu de réécriture de conte donc je ne connaissais pas les rouages de ce genre. Quelle magnifique découverte j’y ai faite !

Il est des larmes qui ne sèchent pas. Il est des blessures qui restent ouvertes.
Il est des êtres qui les surmontent quand d’autres finissent par sombrer.
Il est ceux qui les gardent en eux. À jamais.
Comment survivre quand on est la seule personne éveillée parmi des êtres en proie à des cauchemars éternels ?

L’histoire commence avec un début d’histoire assez attendu, une prophétie, une malédiction, l’héroïne qui est protégée… C’était sans grande surprise, agréable a lire, mais sans ce pic d’intérêt qui t’empêche de lâcher ton livre. Puis arrive un événement que tu ne vois pas venir, puis un autre, et là il te sera désormais impossible de le lâcher !
J’y ai apprécié nos deux personnages principaux. Je n’ai pas eu ces moments à me dire :  » mais qu’ils sont idiots ! ». Je me suis beaucoup attachée a eux et c’était un déchirement de voir le mot fin. J’aimerais beaucoup que l’auteure trouve une idée pour un second tome, je n’avais clairement pas décidé de m’arrêter maintenant.
J’ai eu quelques interrogations concernant le découpage de l’histoire. Ils m’ont paru incompréhensibles, entre les Livres, chapitres, chapitres bis, les réminiscences…  Tout cela n’entravant en rien le déroulement de l’histoire.

C’est une lecture dont le rythme et l’intérêt augmente exponentiellement en tournant les pages. Je ne peux que le recommander ! Je pense lire rapidement le premier ouvrage de l’auteure chez Magic Mirror Editions .

Auteure : Laeticia Arnould 
Éditeur : Magic Editions
Parution : Octobre 2018
Pages : 456 pages

Vous connaissez cette auteure ? L’avez-vous déjà lu ?

FoxLynn

Challenge

PAL du Blossom Spring Challenge

J’aime bien les défis saisonniers. Ils ne durent que quelques mois, et le challenge lié à une saison aide beaucoup à sa réalisation. Il est créé par Le Boudoir. Il y a deux façons de valider le challenge soit on lit 2 livres de chaque catégorie d’un seul menu, soit on lit une, deux ou trois catégories par Menu. Je pense plutôt de valider ce challenge grâce à la deuxième méthode. Je ne vise pas de mention, je verrais ce que j’arrive à lire.

Je vais donc vous présenter ma PAL prévisionnelle, c’est pourquoi toutes les catégories ne sont pas inscrites, du Blossom Spring Challenge selon les menu suivant :

Printemps florissant

  • A l’ombre des jeunes filles en fleurs : Mes alliances d’Elizabeth Gilbert
  • Dreen me up : Un thé chez les tigres, Journal d’un buveur de thé à Darjeeling et au Népal de Giles Brochard.

Un vent d’air frais

  • Ménage de printemps : La grande majorité des livres cités ici sont dans ma PAL, donc elle sera vite validée.
  • De la chenille au papillon : Petit traité de vie intérieure de Frédéric Lenoir. Je l’ai acheté depuis un moment, dès que je le vois, je me dis que je devrais le lire puis je passe à un autre. Cette fois-ci, c’est le moment.

Printemps bohème

  • Je chevaucherai le vent : Les Fleurs du mal de Baudelaire
  • Carpe Diem : Reine de Cendres d’Erika Johansen. Lorsque mon compagnon a souhaité l’acheter, j’étais hyper contente. Je suis contente de pouvoir le lire rapidement.
  • « La bohème » : une grosse partie de ma PAL a été achetée d’occasion, de plus avec le bookclub d’Antastésia et le Reading Classics Challenge, j’emprunte régulièrement des livres.

Equinoxe de printemps

  • De jour comme de nuit : L’Errante de Valeria Montaldi.
  • Ostara : Miss Peregrine et les enfants particuliers Tome 2 de Ransom Riggs

Il est fort probable que je modifie cette PAL en fonction de mes envies du moment. Et vous, vous aimez les challenges littéraires? Participez-vous à celui-là?

FoxLynn

Lectures

Ce livre léger

Après ma dernière lecture, j’ai eu envie de légèreté, d’un livre rapide à lire. Le Journal de bord d’un chat acariâtre a tout à fait rempli sa mission : égayer mes soirées.

« Un esprit sain dans un coussin. » Telle est la devise d’Edgar, chaton adopté par une famille aimante. Le félidé que d’autres nomment acariâtre – il se sent plutôt clairvoyant – vous raconte, complices lecteurs, les jours qui défilent au rythme des repas, siestes, griffades et autres marquages de territoire, son quotidien de moustachu qui sera bouleversé par un départ inattendu en Thaïlande, et de nouvelles rencontres au poil ! 

L’écriture est simple et efficace. Comme son nom l’indique, la rédaction est sous forme d’un journal intime. Edgar nous parle directement, et ses réflexions m’ont fait énormément rire. Ayant aussi un chat, j’y ai retrouvé tellement de comportements félins que je ne comprends pas.
Le livre est découpé en deux saisons. La première étant sur l’adoption d’Edgar par sa famille, la seconde sur un voyage. J’ai beaucoup aimé la première saison, j’ai eu plus de mal avec la seconde. Sachant d’un chat n’est pas un animal que l’on déplace de son environnement, j’ai eu du mal avec le début de cette saison. J’ai fini par me laisser happer par l’intrigue et reprendre plaisir dans ma lecture.

Si vous aimez les chats, que vous souhaitez une petit lecture simple et rapide ce livre vous conviendra tout à fait.

Auteur.e.s : Frédéric Pouhier et Susie Jouffa
Éditeur : France Loisirs
Parution : Mai 2018
Pages : 320 pages

Vous aimez aussi ponctuer vos lectures par ce genres de livres plus légers?

FoxLynn.

Challenge·Lectures

Ce livre au goût d’inachevé

Pour le premier mois de l’année, Antastesia nous proposait de découvrir L’enfant de sable de Tahar Ben Jelloun ou L’invitée de Simone de Beauvoir. Je m’étais d’abord orientée sur ce dernier, sauf que mon prévisionnel pour janvier était déjà bien rempli. J’ai donc choisi en fonction du nombre de pages. Je me suis lancée sans connaitre l’histoire.

« Alors, j’ai décidé que la huitième naissance serait une fête, la plus grande des cérémonies, une joie qui durerait sept jours et sept nuits. Tu seras une mère, une vraie mère, tu seras une princesse, car tu auras accouché d’un garçon. L’enfant que tu mettras au monde sera un mâle, ce sera un homme. Il s’appellera Ahmed même si c’est une fille! J’ai tout arrangé, j’ai tout prévu. On fera venir Lalla Radhia, la vieille sage-femme; elle en a pour un an ou deux, et puis je lui donnerai l’argent qu’il faut pour qu’elle garde le secret… »

Le début de la lecture est très poétique puis vient le récit principal dans lequel je me suis plongée rapidement. Entrecoupé par le narrateur à chaque chapitre, elles n’étaient pas dérangeantes. Puis au milieu du livre, on lit la suite de l’histoire d’Ahmed selon différents narrateurs. Chacun a un style particulier, plus ou moins poétique où je me suis parfois perdue. Pour autant, ce n’est pas inaccessible. Ce qui m’a posé principalement problème, c’est les différentes fins d’histoires évoquées par les narrateurs successifs. Je déteste les fins de livre, quitter les personnages auxquels on s’est attaché m’est détestable, mais j’apprécie au moins d’avoir une fin. Entrelacés autour de l’histoire d’Ahmed, chacun raconte un peu sa propre vie. La structure de l’histoire était clair jusqu’à la multiplication des narrateurs, des histoires de vies, etc…
J’ai apprécié le questionnement sur l’identité, sur notre être profond. Qui sommes nous en fonction de notre éducation, de ce que nous sommes vraiment. La question de l’inné et l’acquis est présent. J’ai trouvé que c’était une critique de la position de la femme au Moyen-Orient, mais aussi de la dictature. Les thèmes abordés sont très intéressants.

Vraisemblablement l’auteur a eu du mal à se séparer de son histoire puisqu’il a écrit un second roman sur ce personnage envoutant que je devrais lire rapidement puisque le second roman fait suite au premier dans l’édition points. J’aurais ainsi une impression plus définitive.

Auteur : Tahar Ben Jelloun 
Éditeur : Points
Parution : Novembre 2007
Pages : 1 - 193 pages

Connaissez-vous ce livre? Qu’en avez-vous pensé?

FoxLynn

Challenge

Cold Winter Challenge compte-rendu

Certes, le Cold Winter Challenge ne se termine officiellement que demain, mais sachant que je ne finirais pas de nouveau livre d’ici demain (et que je poste tous les mercredi) je vous livre mon compte-rendu dès maintenant.

Pour cette session du Cold Winter, j’ai lu 5 livres en tout. Je n’ai réellement démarré qu’à la première dizaine du mois de décembre mais j’ai fini par réussi à lire ce que je m’étais programmé.

Dans la catégorie,

La magie de Noël :

L’enfant aux yeux bleus de Daniel Steel que j’ai lu en décembre, peu de temps avant les fêtes. Il faisait parti de ma PAL donc pas de nouveautés de ce côté-là.

Flocons magiques

Les contes des sages scandinaves de Anna Lazowski, c’était une lecture originale qui m’a un peu changé de mes habitudes.

Marcher dans la neige

Croc-Blanc de Jack London, vous savez déjà que ce n’est pas un livre qui m’aura marqué/

Stalactites ensanglantées :

Un Noël à Kanpur de Anne Perry, c’est le premier livre lu pour ce challenge. C’est livre que j’ai adoré et j’ai déjà acheté un autre pour Noël 2019.

Agatha Raison le Noël d’Agatha de M.C. Beaton, un petit ouvrage qui s’est ajouté au cours du mois de décembre.

Nouveauté de cette année, les catégories bonus. Je dois avouer que cela ne compte pas vraiment pour moi, je souhaitais surtout être capable de lire les 4 livres que je m’étais imposés.

J’ai lu un livre avec une couverture enneigée, j’ai bu beaucoup de thés de Noël, je me suis baladée, jouée à des jeux de société, déconnectée des réseaux sociaux et l’une de mes lectures était des contes scandinaves. Au vu de la quantité de thé de Noël bus (et dont je me souviens encore, pour être au plus juste), j’ai un total d’une quinzaine de points environs. Je préfère ne pas comptabiliser tous mes thés de Noël car je ne trouve pas ça pertinent.

Je suis donc un petit Lutin de Noël. Je suis vraiment satisfaite de ce Cold Winter. Je possède déjà deux livres dans ma PAL que je souhaiterais lire pour le prochain donc je n’ai plus qu’à patienter.

Et vous comment s’est déroulé ce Cold Winter Challenge? Pour ma part je vous dis à l’année prochaine!

FoxLynn

Challenge·Lectures

Ce livre ennuyeux

Voilà le dernier livre choisi pour remplir mon Cold Winter Challenge 2019. Croc Blanc de Jack London, je l’ai eu gratuitement sur Kindle. J’ai malheureusement lu après coup plusieurs commentaires sur l’édition lue, qui ne serait pas complète. J’essaierais d’emprunter une autre édition afin de comparer. Ce n’était pas la première fois que je tentais de lire Croc-Blanc, je peux enfin dire que c’est fait.

L’histoire commence avant la naissance de Croc-Blanc, un chien loup. Le roman suit la meute d’où il vient et ses premières semaines de vie sauvage, sa lutte pour la vie; manger ou être mangé.

J’ai mis un certains temps à le lire, non pas qu’il soit long. Le style est simple malgré des phrases plutôt longues. Ce qui m’a posé problème c’est tout simplement l’histoire. Suivre la vie d’un chien-loup ne m’intéressait pas. J’ai souvent songé à l’arrêter. Mais je n’aime pas arrêter mes livres et j’en ai déjà mis en pause un certain nombre l’année dernière. Je ne voulais pas commencer mon année 2019 comme ça.
Je ne peux pas dire qu’il n’y a pas de scénario puisque l’on suit l’évolution d’un personnage au gré des événements de la vie. L’horreur de l’homme nous est jeté en pleine face. Je suis capable de lire des pages et des pages de descriptions, je n’ai pas trouvé tant de description ici. Une nature peu clémente et personnage majeure de l’histoire en aurait mérité plus.

Jack London était proposé pour le Reading Classics Challenge au mois de Février, ce n’est pas vers cet auteur que je vais me tourner. Je tenterais peut-être d’en lire d’autres de l’auteur.

Auteur : Jack London
Éditeur : Bibebook
Parution originale / De l’édition : 1906 / Novembre 2016

Avez-vous déjà lu Croc-Blanc ? Qu’est-ce qui vous a plut dans ce livre?

FoxLynn